Artist - Sonia Aniceto

"Sonia Aniceto assemble fils, tissus, textures, dessins et coups de pinceau, à la manière de mosaïques où viennent se greffer dans une douce mélancolie des fragments d'imaginaire et de mémoire, tels des confidences." 


SONIA ANICETO, Sous tension

EXPOSITION DU 22 AVRIL AU 21 MAI 2017

Avec Sous tension, Sonia Aniceto dévoile un travail tout en profondeur où la dualité inhérente à son oeuvre devient palpable. Elle mêle peinture et textile dans une tu- multueuse symbiose, donnant naissance à une nouvelle matière, entre médium et sujet. Aniceto se joue des matières avec une etonnante fuidité et révèle un univers en pleine mutation. Dans cette nouvelle exposition, l'innocence de l'enfance recule pour laisser place à une reflexion plus lucide .

Dans la Série “Dédale” du grec “Daïdalos”, les enchevêtrements chaotiques du fil deviennent les modèles d'intemporelles natures mortes, de personnages énigmatiques, de ciels tourbillonnants ou d'excroissances humaines. En effet, la référence au légendaire constructeur du labyrinthe de Crète n'est pas anodine. Les tribulations du fil reflètent celles de l'homme en devenir, les conflits et les questionnements qui l'animent. Le vide des piscines, les fenêtres ouvertes sur un ailleurs indéfini, les mouvements suspendus des personnages… chaque élément évoque, un fantasme inassouvi, une quête que le fil vient guider. Une évocation du mythique fil d'Ariane pourvoyeur de salut dans des situations en apparence désespérées.

Une représentation forte de l'éternelle quête identitaire se cristallise dans la série “Corps textiles”, où le corps féminin se fait tantôt terrain de jeu tantôt champ de bataille. Entre sensualité et introspection, les personnages évoluent à huis-clos, déchirés puis recousus. Analogie de l'être en proie aux épreuves, la peau est un tissu que l'on déchire puis répare. Le textile devient alors un prolongement du corps, suture ou excroissance. Il revendique sa place en tant qu'acteur dans le tumulte de la toile.
 



C’est un travail composite, original, féminin, croisement entre peinture et art textile, que Sonia Aniceto nous propose. L’option est quasi exclusivement figurative, tout en bousculant hardiment les repères spatiaux et temporels. Des  paysages lointains,  des piscines vides, lieux abstraits parfois improbables, parfois fidèlement esquissés, nous racontent des histoires décontextualisées. Face à ces personnages entre l’humain et la marionnette, le fantôme ou bien le mannequin, le spectateur cherche sa place entre présent et passé, ente fiction et monde réel, entre innocence et perversité.  Hors de toute mouvance ou courant dominant, l’artiste crée des espaces où les matières jouent les unes avec les autres, cartes émotionnelles et affectives de son parcours en Belgique et d’un attachement à un Portugal natal lointain. Telle une mélodie, un air de fado, elle rassemble souvenirs d’enfance, rêves et fantasmes,  nous livrant avec pudeur ses déracinements,  tissés dans une œuvre riche de techniques et d’interprétations. Les recoins de sa mémoire passent par ses mains : broderie, fils, dentelles, toiles de Jouy, morceaux de nappes transmettent des messages graduels, en couches narratives qu’on essaie de décoder.
 
Comme la tapisserie, qui n’est ni canevas, ni broderie, chaque œuvre est une pièce originale  traduite en papier, fil, étoffes et couleurs entremêlés. Les techniques traditionnelles qu’elle mixe témoignent de ses racines et de son vécu de petite fille.  Quand on les regarde, on y voit des instants de vie, des heures de bonheur et d’insouciance. Des moments de plaisir, de tristesse aussi, le mal du pays.  
 
Fascinée par le fonctionnement de la mémoire et ses distorsions, elle s’interroge sur la fidélité des souvenirs, dont elle superpose les traces.  Dès notre plus jeune âge, le souvenir, cette puissante et énigmatique faculté mentale,  construit notre identité et le fil de notre existence. Filtre personnel, aux ordres du cœur et de l’imagination, il  nous permet de réécrire notre histoire, de façonner notre présent.  Qui sommes-nous, sinon ce dont nous nous souvenons ? Notre véritable biographie n’est-elle pas celle que nous gardons en mémoire, teintée des émotions et des sentiments qui ont accompagné notre vécu ?
 
Nicolas de Staël disait que la peinture est un mur duquel tous les oiseaux du monde peuvent s’échapper. L’œuvre de Sonia Aniceto est une respiration, elle nous emporte par une belle écriture singulière qui sent le vent, l’air du large, le paradis lointain de l’enfance. Le temps file trop vite,  mais Sonia réussit  bel et bien à le retenir.

Elisabeth Martin
Art works
Biography
Press & Media

Sónia Aniceto      
Née à Lisbonne en 1976, vit et travaille à Bruxelles.

Licenciée en peinture et tapisserie contemporaine par la Faculté des beaux-arts de Lisbonne, Sónia Aniceto part, avec une bourse Erasmus, à Bruxelles pour une formation dans l'atelier de tapisserie de l’Académie Royale des beaux-arts de Bruxelles. L'artiste s'installe alors dans cette ville européenne pour y suivre un post-diplôme, un DEA en «Art Actuel», être artiste résidente dans des centres culturelles et travailler aux ateliers de décors de L’Opéra Royal de la Monnaie. Parallèlement à sa carrière artistique, Sónia Aniceto se lance dans une voie pédagogique. En plus d'être enseignante en arts plastiques et scénographie, elle travaille pour MUS-E comme artiste invitée, pour réaliser des projets d’arts plastiques dans des écoles bruxelloises. 
En tant qu'artiste plasticienne, sa carrière se développe en Belgique, en Allemagne, au Portugal et en France, où l'artiste se fait représenter par plusieurs galeries.

EXPOSITIONS ET FOIRES D'ART CONTEMPORAIN

 

2015 

Art Karlsruhe Moderns and Contemporary art fair , Art Isotop - Gallery (D)
Art Up Contemporary art fair Lille, Galerie Martine Ehmer  (F) 
Contaminations textiles - Galerie Martine Ehmer (B)

2014

Decade – Galerie martine Ehmer – Bruxelles (B)
FI l In, Huis Happaert – Antuérpia (B)
(In)tensão têxtil, Galeria da Trindade - Porto (P)

 

2013

Art Gent - Contemporary art fair, Galerie Down to art, Gent 
ART-Spanner - C.A.R. Contemporary Art Ruhr, Essen 
St'art - Contemporary art fair, Strasbourg, Galerie Martine Ehmer, França
Textiel (in)tension, Galerie Down to art, Gent 
Scythia 2013 – The sixth international exhibition on mini contemporary textile art 
SLICK- contemporary art fair, Galerie Martine Ehmer, Bruxelles
La nuit des femmes – Exposition collective. Centre Culturel de Schaarbeek
Truc Troc / Bozar, Brussels

2012
St'art –Contemporary art fair, Galerie Martine Ehmer, Strasbourg 
Art Gent – Lineart Contemporary art fair, Galerie Down to art, Gent  
Unusual discoveries, Art Isotope Gallery, Dortmund 
C.A.R. Contemporary Art Ruhr, Essen
Le coeur cousu, Galerie Libre Cours, Bruxelles
Os fios de Penélope, Galeria da Trindade, Porto
Contêxtile, Contemporary Textile Art Triennial, Guimarães
Puls’Art Le Mans (Manifestation international d’art contemporain)
Trekvogels/ Oiseaux voyageurs, A collaborative story – Croxhapox, Gent 
Canvas /RTBF collectie – Bozar, Palais des Beaux Arts de Bruxelles, Bruxelles
SLICK- contemporary art fair, Bruxelles
 
2011
DE FIL EN SOUVENIR / Melting art gallery, Lille
TEXTURISED REALITY / Galerie Down to art, Gent
LINEART Contemporary art fair / Galerie Down to art, Gent
AAF London /  Galerie Libre Cours, Londres
AAF Brussels / Galerie Libre Cours, Bruxelles
Lille Art Fair / Galerie 138 (F)
 
2010
LINEART Contemporary art fair , Gent
TRANSGRESSIONS DU FIL 2 / De oude barrier Galerij, Hasselt
OCTEMBER / Musée de la photographie de Charleroi et Fotomuseum, Provincie Antwerpen
O AMOR E CEGO / Galeria Novo Século, Lisbon et Bozar, Bruxelles
 
2009
TRANSGRESSIONS DU FIL / Transgressions du fil, Galerie Libre Cours, Bruxelles
ST’ART / Contemporary art fair, Strasbourg
PRIX HAMESSE / Hôtel de Ville de St. Gilles, Bruxelles
SIAC de Carla-Bayle / Contemporary art fair, Toulouse
Truc Troc / Bozar , Bruxelles
 
2008
HISTOIRES DE FAMILLES /  Galeria Novo Século. Lisbon
OS 5 MAGNIFICOS / Galeria Novo Seculo, Lisbon
REGARDS DE FEMME / Maison Pelgrims. Bruxelles
 
2007
MARIONNETTISTE / Galerie Espace Blanche, Bruxelles
UMA AUSENCIA PREENCHIDA / Galeria Novo Século, Lisbon
Nomination for the “Prémios Talento 2007” in Visual Arts (Price organised by the Ministery of foreing affairs, from Portugal)
 
2006
UNE ABSENCE TRES PEUPLEE / Ambassade du Portugal, Bruxelles
 
2005
UM MAPA PARA CHEGAR AQUI / Galeria do Indeg, Lisbon
PROJET TARTARE / Théâtre de la Balsamine, Bruxelles
 
2004
Creation of the scenography of the play «Gradiva» from Delphine Bertrand and Louise Vanneste,directed by Manu Mathieu et Laurence Warin / Théâtre de la Vie, Bruxelles
 
2003
ARCHIVE II / Galerie Arte Konstante, Lisbon
 
2002
PARCOURS D’ARTISTES / St. Gilles, Bruxelles
ARCHIVE / Residence in the Cultural Center De Pianofabriek , Bruxelles
 
2001
ARCHIVE / Théâtre de la Place des Martyrs, Bruxelles
FOSSILIZACOES / Galeria Gymnasio, Lisbon
 
1999
TRAMAS / Textile Installation, Jardins du Palais National de Queluz, Lisbon
  
Catalogues 
2013 - Catalogue of Scythia 2013 - The 6th international exhibition on mini contemporary textile art.
2012 – Catalogue of Contêxtile Triennial
2012 – Catalogue of Canvas /RTBF collectie
2012 – Catalogue of SLICK art fair, Galerie Libre Cours
2012 -  Catalogue de C.A.R. Contemporary Art Ruhr (D)
2009 – Catalogue of the exhibition : FIOS, formas e memórias dos tecidos, rendas e bordados. Article « O fio nas artes plásticas » Eduardo Duarte